FLEURS ET REGARD DE FEMME

NOUS SOMMES NÉES UN JOUR DU REGARD D'UNE FEMME

NOUS SOMMES NÉES UN JOUR DU REGARD D’UNE FEMME

 

Lettropolis a le plaisir d’annoncer la publication de :

NOUS SOMMES NÉES UN JOUR
DU REGARD D’UNE FEMME

Il s’agit d’une rencontre florale entre un peintre et un poète. Une “œuvrette”, diront certains. Non pas, mais une leçon de vie.

Il fut un temps où d’aucuns scandaient : “Sous les pavés, la plage”. Lettropolis, traitant d’édition  prouve que : “Malgré les pavés de plage, des fleurs poussent, nées un jour du regard d’une femme.”

Pourtant, la poésie se vend mal ; l’aquarelle subit l’ombre de sa grande sœur, la peinture à l’huile, et les fleurs restent un simple sujet de circonstance. Alors, pourquoi publier un ouvrage qui allie ces trois fondamentaux difficiles à présenter au public ? Pourquoi publier Nous sommes toutes nées du regard d’une femme ? Aquarelles d’Isabelle Lherminé et poèmes de Jean-Pierre Bourbon ?

Isabelle Lherminé, en touches aérées, nous introduit dans le monde dansant de ses fleurs préférées. Vient un moment où l’on ne sait plus où le peintre a posé son carnet d’aquarelles, peut-être à hauteur des corolles, des pétales, dans l’herbe fraîche vibrant doucement au vent léger d’un printemps renaissant. Isabelle Lherminé, nous guide dans son royaume de fleurs, en hôtesse délicate, soucieuse de nous présenter la nature en ses humbles gracieusetés.

Et de son côté, Jean-Pierre Bourbon a su trouver les mots, les pensées – mieux, les merveilleuses images – susurrées à nos esprits trop cartésiens par la fragilité apparente porteuse de la grande force de la vie. Je me demande s’il a écrit de lui-même ces poèmes, ou si quelque coquelicot, quelque capucine, ne lui a pas demandé d’être leur ambassadeur, en souvenir d’un regard de femme. Ambassadeur, encore un grand mot… changeons-le : leur poète, tout simplement.

Alors pourquoi avoir publié ce chant à deux voix ?

La réponse est simple : sous l’apparence de la simplicité, de la légèreté, circule une belle leçon d’art et de vie, et finalement une leçon de vie. Il eût été mal venu de la négliger.

Nous sommes nées un jour du regard d'une femme

Nous sommes nées un jour du regard d’une femme

Cet article est dans la catégorie 1 Les Olnis® s'affichent, 1 Présentation. Disponible sous permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.