Archives des catégories : 2 La littérature s’interroge

TRISSOTINS ET TRISSOTINES NE SONT PAS QUE TRIPLES SOTS

Molière, reviens ! Ils sont devenus fous, les trissotins et trissotines.
Variation sur les « novlangueurs » à l’épreuve du Bescherelle. Suite

Ecrit dans 2 La littérature s'interroge, Lettropolis transmet | Faire un commentaire

LA GRAMMAIRE NATIONALE

La Grammaire nationale est l’ouvrage fondamental des frères Bescherelle. Bien que Suite

Ecrit dans 2 La littérature s'interroge, Lettropolis transmet | Mot(s) clef(s) , , | 2 commentaires

PLAISIRS DE L’IMPARFAIT DU SUBJONCTIF

Les surprises de l’imparfait du subjonctif, vues du côté de la littérature Suite

Ecrit dans 2 La littérature s'interroge, Lettropolis transmet | Faire un commentaire

TOUSSAINT, UN TEXTE, UNE ERREUR À CORRIGER

TOUSSAINT, TEXTE DE ROGER VAILLAND L’article précédent portant sur le texte de Roger Vailland cité par Yves Courrière (p. 41-42), se terminait par une question : Au fait, j’ai volontairement laissé une « grosse faute » dont je ne sais si elle … Suite

Ecrit dans 2 La littérature s'interroge, Demain sans faute, Lettropolis transmet | Mot(s) clef(s) | 1 commentaire

TOUSSAINT, IL Y A CENT ANS

Une composition française centenaire éclaire le décadence de la langue française dans le système éducatif actuel. Oserons-nous dire « due au » ? Rien ne l’empêche, car les preuves abondent. Quant à la Toussaint artificiellement remplacée par Halloween… Suite

Ecrit dans 2 La littérature s'interroge, Lettropolis transmet, Non classé | Mot(s) clef(s) | Faire un commentaire